Séminaire du mois de décembre

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

SÉANCE N° 12/2019  

MARDI 17 DÉCEMBRE 2019 DE 19H30 À 21H

« Les ‘intérêts spéciaux’ des personnes autistes »

Lieu: 14, Rue des Reculettes 75013 Paris

SEANCE 12-2019 - 17.11.2019- JHA_ AFFICHE--page-001.jpg

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL à jurishandiautisme@gmail.com

OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

 

 

Descriptif provisoire de la séance:

L’autisme est classé au DSM, manuel des maladies mentales, faute de mieux. Mais en réalité il s’agit d’une condition (et non d’un trouble), où les « intérêts spécifiques » (dits ‘intérêts restreints’ par le DSM) prennent une place capitale. Il s’agit d’une passion particulière pour certains domaines et c’est ce qui donne à l’autisme son sens, malgré les inconvénients qui peuvent mettre en situation de handicap selon les circonstances.

Cette séance a pour objet d’expliquer en quoi consistent ces intérêts spécifiques et leur importance dans la vie d’une personne autiste.

Intervenante: Natalia Pedemonte

Séminaire du mois de novembre

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

SÉANCE N° 11/2019  

MARDI 19 NOVEMBRE 2019 DE 19H30 À 21H

« Les particularités sensorielles dans l’autisme »

Lieu: 14, Rue des Reculettes 75013 Paris

SEANCE 11-2019 - 19.10.2019- JHA_ AFFICHE-page-001 (2).jpg

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL à jurishandiautisme@gmail.com

OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

 

Descriptif de la séance:

L’autisme constitue un surfonctionnement perceptif. Cela entraîne des particularités sensorielles qu’il est important de connaître et d’appréhender.

Non seulement cet aspect de la sensorialité est central, mais en outre il s’agit du système cognitif autistique, qui diffère de celui basé sur la théorie de l’esprit, des personnes neurotypiques. L’impact de la perception nous renseigne sur l’essence de l’autisme et cela est à la fois une richesse et un défi dans la vie en société (ex: la surcharge sensorielle).

Comment vivre cette primauté du sensoriel, souvent accablant ? Ce sera l’objet de ce séminaire.

Intervenante: Natalia Pedemonte

Séminaire du mois d’octobre

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

 

SÉANCE N° 10/2019  

MARDI 22 OCTOBRE 2019 DE 19H30 À 21H

« Autisme: comment présenter son handicap »

Lieu: 14, Rue des Reculettes 75013 Paris

SEANCE 10-2019 - 22.10.2019- JHA_ AFFICHE--page-001 (2).jpg

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

Descriptif de la séance:

Une fois que l’on a accepté son autisme, il reste à le dire à l’entourage, que ce soit familial ou professionnel. Cela ne va pas de soi, mais les enjeux sont importants, ne serait-ce que par le fait de ne plus devoir cacher une partie de son identité.

Comment l’expliquer sans que cela porte préjudice ou stigmatise ? A quel moment le dire ? Comment affronter les réactions sceptiques ou hostiles ? Vaudrait-il mieux ne pas le dire dans certains cas ?

Nous verrons dans ce séminaire l’utilité d’annoncer son autisme et comment le faire afin que cela soit une opportunité de mieux communiquer avec les autres et de composer avec l’autisme dans une optique de synergie.

Intervenante: Natalia Pedemonte

Séminaire du mois de septembre

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

SÉANCE N° 9/2019  

MARDI 17 SEPTEMBRE 2019 DE 19H30 À 21H

« La dépression chez les personnes autistes »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

SEANCE 8-2019 - 27.08.2019- JHA_ AFFICHE--page-001.jpg

 

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

 

Descriptif de la séance;

La dépression peut toucher toute personne, quel que soit sa neurologie. Pourtant, des idées sont véhiculées et ont la peau dure, selon lesquelles la dépression serait le lot de l’autisme.

Cette fausse croyance – allant de pair avec celle désignant la personne comme « atteinte » d’autisme et non simplement différente, renferme l’idée selon laquelle la dépression serait favorisée par l’état autistique, donc vue comme une fatalité, sans chercher des solutions et c’est justement ce qui pourrait laisser une dépression perdurer.

Dans ce séminaire il s’agira de repérer d’abord la dépression, comment elle se présente chez les personnes autistes, et ensuite analyser les causes et le chemin permettant d’en sortir, compte tenu du profil autistique. Cela n’exclut bien entendu pas l’aide d’un professionnel, au contraire, mais il devrait être spécialisé en autisme (ne serait-ce que pour déceler les signes de dépression qui sont moins évidents).

Intervenante: Natalia Pedemonte

Séminaire du mois d’août

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

 

SÉANCE N° 8/2019  

MARDI 27 AOÛT 2019 DE 19H30 À 21H

« L’organisation chez les personnes autistes »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

SEANCE 8-2019 - 27.08.2019- JHA_ AFFICHE_-page-001

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

 

Descriptif de la séance;

On entend souvent dire que les personnes autistes seraient « désorganisées », et/ ou incapables de gérer leur quotidien efficacement.

Tout d’abord il convient de soulever la question, voir le mythe, qui veut qu’on ne saurait jamais arriver à gérer notre vie par une supposée fatalité provenant des caractéristiques autistiques, vues comme un fardeau lourd.

En second lieu il faudra se pencher sur les situations dans lesquelles une personne autiste n’arrive pas à s’organiser : souci de sa structure de pensée ou de ce que lui impose l’environnement ?

Ainsi, il sera possible de voir ce qui, dans l’autisme, aboutit à être plus organisé et ce qui requiert en revanche un effort de stratégies d’organisation dans les divers aspects de la vie (personnelle ou professionnelle).

Intervenante : Natalia Pedemonte

Séance du mois de mai

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

 

SÉANCE N° 5/2019  

MARDI 28 MAI 2019 DE 19H30 À 21H

« L’autisme et l’auto-estime »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

 

SEANCE 5-2019 - 28.05.2019- JHA_ AFFICHE-page-001 (1).jpg

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

 

Descriptif de la séance

On attribue souvent aux personnes autistes un manque d’empathie, voire d’humanité. Or, ce sont des personnes hypersensibles, donc très réceptives aux autres (et aux critiques), malgré la maladresse sociale, même si extérieurement cela ne se voit pas. En conséquence, elles sont plus fragiles en rapport à la construction de l’auto-estime.

De surcroît, de nombreuses situations les mettent face à leurs difficultés : d’une part en ce qui concerne le fonctionnement autistique, lorsqu’il n’est pas pris en compte et, d’autre part, en rapport aux compétences sociales. Cela laisse une impression d’incapacité qui pourra nuire à des initiatives. Par ailleurs, le fait de rencontrer des obstacles face à des tâches « simples » (en apparence), peut faire croire à l’entourage que la personne autiste aurait un niveau en dessous de celui requis pour telle ou telle activité et par là décourager vers une voie qui aurait pu aboutir à un épanouissement et réussite.

Enfin, le degré d’exigence des personnes autistes (étant souvent perfectionnistes), pourrait aboutir à une auto-évaluation éliminatoire (ex : ne pas oser postuler à un emploi, croyant à tort ne pas avoir les compétences requises).

Ce séminaire propose d’analyser ces aspects et proposer des solutions pour renforcer l’auto-estime des personnes autistes (enfants et adultes).

Intervenante: Natalia Pedemonte

 

Séance Bis (mai 2019)

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

 

Le mois de mai, en plus du séminaire habituel qui se déroulera le 28 mai portant sur « L’autisme et l’auto-estime » (annonce à paraître prochainement), une séance supplémentaire est proposée à ceux qui n’ont pas pu assister à celle du 23 avril dernier:

 

SÉANCE N° 4/2019  Bis

MERCREDI 8 MAI 2019 DE 20H À 21H30

« Le potentiel autistique »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

SEANCE 4-2019 BIS - 08.05.2019- JHA_ AFFICHE-page-001.jpg

 

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail). 

 

 

Descriptif de la séance

En ces temps, il est plus que jamais le moment de renverser la vision de ce qui compose le potentiel autistique.

En premier lieu, cela implique de revoir ce que recouvre l’autisme. Le DSM V, décrit les traits autistiques comme étant un trouble. Les personnes autistes sont encouragées ou poussées à « corriger » ces « troubles ». Or, les intérêts « restreints » ou « spécifiques » forment le type d’intelligence autistique, basé sur des pics de compétence élevés dans certains domaines. Ceci vaut quelque soit le degré d’autisme. L’autisme est donc une différence et non une déficience. La modification forcée du comportement (donc non naturelle et allant au-delà de la simple adaptation) pourrait léser le fonctionnement autistique « normal ». En effet, la base cognitive de toute personne autiste répond à des caractéristiques qui forment sa structure psychique, en somme le noyau irréductible et inviolable qui devrait être respecté en toute circonstance.

Dans ce séminaire, nous explorerons cette base cognitive et le potentiel autistique qui en découle; on verra comment le préserver et le cultiver, en permettant sa pleine expression.

Intervenante: Natalia Pedemonte


  • Pour recevoir les événements par News Letter (par mail), n’hésitez pas à en faire la demande à: jurishandiautisme@gmail.com

 

Séminaire du mois d’avril

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

 

SÉANCE N° 4/2019  

MARDI 23 AVRIL 2019 DE 19H À 20H30

« Le potentiel autistique »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

SEANCE 3-2019 - 23.04.2019- JHA_ AFFICHE-page-001.jpg

 

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

Descriptif de la séance

En ce mois d’avril, mois de sensibilisation à l’autisme, il est plus que jamais le moment de renverser la vision de ce qui compose le potentiel autistique.

En premier lieu, cela implique de revoir ce que recouvre l’autisme. Le DSM V, décrit les traits autistiques comme étant un trouble. Les personnes autistes sont encouragées ou poussées à « corriger » ces « troubles ». Or, les intérêts « restreints » ou « spécifiques » forment le type d’intelligence autistique, basé sur des pics de compétence élevés dans certains domaines. Ceci vaut quelque soit le degré d’autisme. L’autisme est donc une différence et non une déficience. La modification forcée du comportement (donc non naturelle et allant au-delà de la simple adaptation) pourrait léser le fonctionnement autistique « normal ». En effet, la base cognitive de toute personne autiste répond à des caractéristiques qui forment sa structure psychique, en somme le noyau irréductible et inviolable qui devrait être respecté en toute circonstance.

Dans ce séminaire, nous explorerons cette base cognitive et le potentiel autistique qui en découle; on verra comment le préserver et le cultiver, en permettant sa pleine expression.

Intervenante: Natalia Pedemonte

 

Séminaire du mois de mars

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

 

SÉANCE N° 3/2019  

MARDI 26 MARS 2019 DE 19H30 À 21H

« Autisme et alimentation »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

SEANCE 2-2019 - 26.02.2019- JHA_ AFFICHE-page-001 (4).jpg

 

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

Descriptif de la séance

Dans ce séminaire nous analyserons les diverses habitudes alimentaires que peuvent avoir les personnes autistes (enfants ou adultes) en fonction du profil physiologique de chacun, les besoins, les situations. Cela permettra de ne pas insister à imposer un régime inadapté qui ne sera pas accepté ni bien assimilé (à un enfant ou à un adulte).

Ceci dit, il n’y a pas de régime alimentaire pour personnes autistes : cela peut mettre un terme à la pression que subissent quotidiennement des parents à qui l’entourage conseille le régime sans gluten (il ne vaut que s’il y a une allergie ou intolérance alimentaire). L’alimentation joue sur l’état de santé mais pas sur les traits autistiques. Ceci dit, elle a son importance dans la qualité de vie.

Il est également important de faire la différence entre soucis digestifs dus au stress (là encore il faut savoir quels aliments pourront mieux aider), l’hypersensibilité viscérale et la théorie sans validité scientifique du biote intestinal : la différence de l’autisme se situe au niveau neuronal et n’a aucun rapport avec les intestins.

Le séminaire sera aussi l’occasion d’échanges d’avis et d’expériences au niveau de l’alimentation.

Intervenante: Natalia Pedemonte

 

Séminaire du mois de février

JURIS HANDICAP AUTISME organise des séminaires afin d’apporter une meilleure compréhension de l’autisme et des conditions faisant partie du continuum autistique.

SÉANCE N° 2/2019  

MARDI 26 FÉVRIER 2019 DE 19H À 20H30

« Autisme : gérer les situations de crise »

Lieu: 24 Rue Mogador 75009 Paris

SEANCE 2-2019 - 26.02.2019- JHA_ Affiche-page-001 (1).jpg

 

Tarif normal: 10 €; Tarif réduit (étudiants et chercheurs d’emploi) : 5 €

INFORMATIONS ET RESERVATIONS PAR MAIL OU EN LIGNE (Cf. ci-contre) :

jurishandiautisme@gmail.com

(réservation obligatoire pour avoir les codes d’accès aux locaux que vous recevrez par mail)

 

 

Descriptif de la séance

L’autisme implique notamment une difficulté face aux interactions sociales.

Souvent, on décrit que les personnes autistes font des crises. Mais en réalité, les situations de crise arrivent fréquemment avec les personnes non autistes, ces dernières ayant des réactions incohérentes ou hostiles, sans que la personne autiste sache pourquoi.

Malgré l’apprentissage sans relâche des codes sociaux, un regard jugé incorrect déclenchera peut-être les rouages du cerveau reptilien, où la personne non-autiste agit sans réfléchir, de façon instinctive, voire brutale. Ceci est à la base des phénomènes de harcèlement qui sont hélas nombreux. Dire son autisme ne permet pas non plus de limiter ces conflits. Comment éviter le pire? De surcroît, les expériences traumatiques vont également jouer sur les réactions des personnes autistes, qui seront souvent cantonnées à la réclusion sans plus oser sortir de chez elles ou à l’abandon de tout projet qui implique du relationnel.

Analyser les situations difficiles en trouvant les problématiques récurrentes est l’objet de ce séminaire.

Intervenante: Natalia Pedemonte